Prats & Symington
bouteilles

Deux familles et un terroir unique

Bruno Prats

J'ai connu la famille Symington, les grands maitres du Porto, au sein de l'association Primum Familae Vini qui regroupe douze prestigieuses familles viticoles du monde. Ils m'ont fait connaitre la vallée du Douro, dont la délimitation officielle remonte au XVIIIème siècle, récemment inscrite au patrimoine de l'humanité et qui est sans conteste l'un des plus grands terroirs historiques de la viticulture mondiale.

 

Parce que son vin de soleil, peu acide, ayant souvent du sucre résiduel, était difficile à transporter, le Douro a inventé la fortification. L'addition de brandy sur une vendange à peine fermentée permet de donner au vin de Porto son équilibre sucre-alcool si séduisant et son étonnante aptitude au vieillissement. Mais la fortification entraine l'obligation d'extraire les tannins de façon rapide et énergique, traditionnellement par le foulage aux pieds.

 

Dans le même temps que se mettait au point la vinification du Porto, Bordeaux, autre fournisseur de la soif britannique, inventait la vinification par macération longue qui permet une extraction douce et progressive des tannins. De là vient l'équilibre et la finesse des grands Médocs.

 

Il était donc tentant d'essayer une vinification de style bordelais sur des raisins dont la vocation traditionnelle est le Porto Vintage. C'est toute l'aventure de CHRYSEIA.

 

Les Symington m'ont proposé une association pour vinifier à la médocaine quelques-uns des plus beaux raisins de leurs meilleures quintas. Depuis, Prats&Symington s'est agrandi avec la naissance d’un deuxième vin, Post Scriptum, en 2002 et l’acquisition de Quinta de Roriz en 2009. Bruno Prats

Notre portfolio

anwilka
chryseia
aquitania
ibericabrunoprats
chateau muscar
domaine compte abbatucci